AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La position de la Salafiyya face aux actes criminels perpétrés à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Djébril



Messages : 56
Date d'inscription : 08/01/2015

MessageSujet: La position de la Salafiyya face aux actes criminels perpétrés à Paris    Dim 11 Jan - 13:02


La position de la Salafiyya face aux actes criminels perpétrés à Paris (02)
Posted: 09 Jan 2015 09:59 PM PST
بسم الله الرحمن الرحيم

Voici une question posée au noble et érudit Cheikh °Ubayd ibn °Abdillaah Al Jaabirî -qu'Allaah le préserve- aujourd'hui lors de l'assise habituelle qui a lieu après la prière du Jumu°ah dans la mosquée "Ar Ridwaan" à Médine:

"As salaamu °alaykum wa rahmatullaahi wa barakaatuh,

Notre Cheikh, qu'Allaah vous préserve, comme vous n'êtes certainement pas sans le savoir, un certain nombre de caricaturistes ayant porté atteinte au Noble Messager -qu'Allaah le couvre d'éloges et le salue- ont été tués il y a de cela quelques jours, et avec eux certains journalistes et autres employés du journal "Charlie Hebdo" à Paris, de même que deux hommes et une femme fonctionnaires de police. L'arrestation des coupables de cet acte criminel n'a toujours pas été faite, mais certaines séquences vidéos de la scène qui sont apparues laissent entendre des formules de "takbîr" lancées de la part de ces criminels et leur parole stipulant que la motivation de leur acte -comme ils le prétendent- est de venger le Noble Messager -que les éloges d'Allaah et Son salut soient sur lui-.

Et désormais les doigts se pointent en direction de l'Islaam et des musulmans, de manière générale, et envers ceux résidant en France plus particulièrement; des coups de feu ont déjà éclatés, de même que certaines mosquées ont été la cible de jets d'explosifs.

La question est donc: Quel est la position "salafie" face à de tels actes terroristes, et quelle est votre conseil porté à l'égard des musulmans en France, et plus particulièrement à l'égard des prédicateurs salafis? Et qu'Allaah vous rétribue en bien."
 

La réponse:

" Premièrement : Il n'est pas un adepte de la Sunnah -dont le coeur est sain de quelconque trace d'innovation-, que ce dernier soit un savant, ou un étudiant en science religieuse [taalib °ilm] qualifié et compétent, ou [parmi] les étudiants en science n'ayant pas atteint leur niveau, ou même qu'il soit parmi les gens du commun qui sont assidus aux assises dispensées par les savants et leurs étudiants: sans qu'il ne réprouve de tels agissements, qu'il s'agisse de ceux s'étant produits en rapport avec ce journal ou autre. Et ô combien sont-ils nombreux!

Deuxièmement : Les gens raisonnables parmi les juifs, les chrétiens et autres, parmi ceux qui ont côtoyé et vécus à proximité des musulmans dans leurs pays, tous ceux-là connaissent très bien cette réalité. Et ils savent -et parmi eux se trouvent même certains grands responsables de pays européens ou américains ou autres-, ils éprouvent de la tranquillité vis-à-vis des adeptes de la sunnah et de l'union [ahl as sunnah wal jamaa°ah], vis-à-vis des salafis, ils leur inspirent la confiance.

Troisièmement : Il apparaît de ce qui a précédé qu'il n'est pas légitime que ces actes soient attribués à un adepte de la sunnah, mais ils sont plutôt imputés aux "khawaarij", aux fauteurs de troubles faibles d'esprit, à de simples anarchistes... et ils se peut que ces derniers soient des "rafidites", comme il se peut qu'il s'agisse de mécréants sous l'apparence de musulmans, infiltrés au sein de groupes "rafidites" ou de "khawaarij", de fanatiques aliénés, issus de la secte des "frères musulmans" ou autres... Ceci car la secte des "frères musulmans" -qui est une des sectes contemporaines affiliées à la prédication, ces sectes qui sont dans leur ensemble toutes égarées et cause d'égarement- considère comme permis de demander l'assistance de non-musulmans dans la réalisation de leurs objectifs politiques. Il n'est donc pas impensable que cet acte soit en réalité une offense visant à porter préjudice aux adeptes de la sunnah en particulier, et à l'ensemble des musulmans résidants en France ou dans tout autre pays d'Europe ou d'Amérique, afin d'inciter et provoquer les animosités envers les adeptes de la sunnah tout particulièrement.

Et pour clôturer cette parole: je conseille à mes enfants parmi les salafis, où qu'ils se trouvent: en France particulièrement, mais aussi ailleurs parmi les pays d'Amérique, d'Europe et d'Afrique, les pays non-musulmans; je conseille les orateurs, les enseignants, les conférenciers et les journalistes musulmans de tous s'accorder sur une parole commune qui est: la proclamation de leur désaveu concernant cet acte-là et de tout autre acte anarchique venant troubler l'ordre.

Les adeptes de la sunnah sont ceux qui respectent les engagements et les remplissent, les adeptes de la sunnah sont ceux qui tiennent leurs promesses, les adeptes de la sunnah sont ceux qui observent les droits de promiscuité, ils préservent la dignité du voisin et ne s'en prennent donc ni à son honneur, ni à ses biens, ni à sa vie. Les adeptes de la sunnah lorsqu'ils résident en Europe ou en Amérique ou dans un autre pays parmi les pays non-musulmans, considèrent comme un devoir religieux -dont ils s'acquittent vis-à-vis d'Allaah- le fait d'observer les engagements et les accords qu'il y a entre eux et ces pays dans lesquels ils résident, et ne les trahissent jamais.

Et comme je l'ai dit précédemment, les gens raisonnables parmi les juifs, les chrétiens et autres respectent et ont de l'estime envers les salafis, ils sont apaisés vis-à-vis des adeptes de la sunnah et savent pertinemment que ceci ne provient pas d'eux.

Reste à traiter de ce qui a atteint certaines mosquées comme jet d'explosifs et autres bombes, je ne doute pas tellement, ou plutôt j'affirme de manière catégorique qu'il s'agit d'actes visant à outrager et dépiter, qui peuvent provenir de la secte politique des "frères musulmans", ou bien de mécréants fanatiques et aliénés à la raison défaillante.

Ceci est notre parole au sujet de cet acte. Et Allaah est celui qui prodigue la réussite."

Traduit par Daawud Al Andalussî.

Notre grand frère Hassan Abu Asma - qu'Allah le préserve – a posé la question suivante au cheikh 'Ubeyd Al Jabiri - qu'Allah le préserve - :

Notre cheikh, qu'Allah vous préserve, vous n'êtes pas sans savoir qu'en milieu de matinée, mercredi, douze personnes ont été assassinées, parmi elles : huit journalistes et un policier, au siège d'un journal au centre-ville de Paris.

Ceux qui ont perpétré cet acte criminel ont prétendu avoir vengé le messager ﷺ ..

À présent, les doigts sont pointés vers les musulmans, et des coups de feu ont été tirés sur certaines mosquées, de même qu'une bombe a été jetée dans une d'entre elles.

La question est donc :

Quelle est la position salafi face à ces actes terroristes, et quels sont vos conseils, de manière générale, à l'égard des musulmans en France, et plus particulièrement, à l'égard des prédicateurs et orateurs salafis?

Réponse :

Au nom d'Allah, les louanges sont adressées à Allah. Qu'Il couvre d'éloges et salue notre prophète Muhammad, ainsi que sa famille et l'ensemble de ses compagnons.

Premièrement : Ces agissements ne font pas partie des actions des adeptes de la Sunna, mais plutôt des agissements perpétrés par des éléments perturbateurs, qu'ils soient khawarij, ou qu'ils cheminent sur leur voie. Cela s'ils se réclament de l'Islam…

Deuxièmement : Je dis à vos voisins mécréants, qu'ils soient français ou ressortissants d'autres pays, d'Europe ou d'Amérique :

Vous ne trouverez aucun savant, adepte de la Sunna, qui cautionne ce genre d'actes ou qui encourage à les accomplir.

À l'inverse, les adeptes de la Sunna, qu'ils soient savants, étudiants ou qu'ils fassent partie du commun d'entre eux, réprouvent ces agissements qui sèment le désordre.

Quant à celui qui les perpètre, c'est soit un khariji, soit un ignorant qui ne connait pas la Sunna et qui ne sait pas comment les adeptes de la Sunna se comportent avec leurs voisins non-musulmans.

Les adeptes de la Sunna sont de bon voisinage, et respectent les engagements et n'approuvent pas ces agissements désordonnés et barbares.

Pour terminer, je conseillerai à nos enfants musulmans, qu'ils soient orateurs, enseignants ou prédicateurs, qu'ils annoncent ouvertement qu'ils se désavouent de ces actes barbares, et qu'ils fassent comprendre cela aux forces de l'ordre et à tous ceux à qui leur parole peut parvenir.

Qu'Allah accorde à tous Son aide afin de concrétiser ce qui contient Son agrément.

Et qu'Il couvre d'éloge et salue notre prophète Muhammad, ainsi que sa famille et l'ensemble de ses compagnons.

Dicté par 'Ubeyd Ibn Abdellah Ibn Sulayman Al Jabiri
Le matin du vendredi 18 de Rabi' Al Awwal 1436, correspondant au 9 janvier 2015

Traduit par 'Abdu-Rahman Colo à Gigean à la même date
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La position de la Salafiyya face aux actes criminels perpétrés à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Position de l'Église face à l'oeucuménisme
» La superstition et le mauvais augure
» La position de la Salafiyya vis-à-vis des troubles causés par le Takfir
» [résolu] Bus 65 (Paris, gare de Lyon)
» La position de l'Église face aux apparitions, visions et révélations.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
talibates al 3ilm :: Rapel وَ ذَكِّر-
Sauter vers: